Pimbêche vs geek : Incompatibles de L.L.L. David

Description (source Amazon) :

Piégés par leurs amis pour les besoins d’une étude sociologique, Marie-Anne et Fred doivent cohabiter pendant une semaine dans une villa paradisiaque de l’île Maurice.

Une comédie romantique, plus une histoire de copains… on en rêvait depuis Quatre mariages et un enterrement !

Pimbeche

 

Mon avis :

La couverture qui me fait penser à une BD un peu girly, le résumé, tout était réuni pour me faire passer un moment joyeux et léger.

C’était sans compter Fred, un des personnages principaux qui au départ, ne se comportait pas comme un geek mais comme un vrai connard. Aucun respect de la personne en face de lui, et surtout du « non ». Il m’a tellement rappelé des personnes rencontrées en soirée dont le souvenir m’occasionne encore de l’angoisse de façon rétrospective que j’ai eu du mal à continuer de lire.

L’avantage de tout ça, c’est que j’ai ressenti une énorme empathie pour Marie-Anne très rapidement. A tel point, que j’en ai même voulu à l’auteur du « pimbêche » qui est péjoratif alors que « geek » ne l’est pas (en tout cas pour moi et pour Le Larousse). Mes sentiments à l’encontre de Fred étant également très forts, si l’auteure voulait me faire réagir, elle a gagné !

Je ne peux même pas vous parler de l’écriture tellement mes sentiments ont pris le dessus pendant cette lecture. Colère, angoisse puis émerveillement des paysages de l’Île Maurice et la colère qui fond, petit à petit. Mais ça, je ne peux pas vous raconter 😉

Deux semaines pour lire le premier tiers du livre et le reste a été avalé en une après-midi, complètement prise dans cette histoire moins légère qu’il n’y paraît grâce à la thèse de Julie. Le célibat est-il plus confortable ? Comment les bio scénarios nous conditionnent pour choisir nos conjoints ?

Je l’ai déjà dit, j’ai ressenti une très forte empathie envers Marie-Anne, un des personnages les plus fouillés de ce roman. J’ai beaucoup apprécié sa relation avec Chloé, sa sœur. Fille unique, je suis toujours fascinée par la fraternité et si, l’enfant unique est un peu l’exception dans nos contrées, on parle peu de frères et sœurs dans les romans contemporains. Les autres personnages, qui peuvent sembler nombreux au début mais que nous identifions très bien car chacun a sa personnalité propre, sont tous bien travaillés.

En résumé, un début de lecture très difficile pour moi car il a fait resurgir de mauvais souvenirs puis la majorité du livre engloutie très vite. Un vrai page-turner, difficile à lâcher. J’ai désormais très envie de découvrir Petite souris grise, le premier roman de l’auteure, sans avoir des envies de meurtre à cause de Fred 😛 .

Je remercie Mademoiselle a trois ailes éditions et SimPlement pour ce service presse.

❤ ❤ ❤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s