Seconde chance d’Iléana Métivier

Description (source site de l’éditeur) :

Nina, Théo, Sofiane, Estéban et Violette, viennent des quatre coins de la France. Dans la valise de chacun, les problèmes tissés d’un passé trop lourd. Choisis pour faire partie du projet de réadaptation « La Ferme », ils devront apprendre à vivre ensemble pour dépasser leurs maux et tenter de se reconstruire.
Une seconde chance pour se tourner vers l’avenir que Sandrine et Gino, leurs éducateurs, sont bien décidés à leur offrir, malgré les tourments de l’adolescence, et les coups de la vie.

IléanaIléana publie son premier roman à vingt‑cinq ans. Passionnée de littérature, elle a conscience que les livres permettent non seulement  de s’évader, mais aussi de véhiculer certaines idées et valeurs. Curieuse et touche‑à‑tout, elle cuisine, tricote, jardine, tout en se formant à l’acupressure… Son écriture est chargée de cette énergie vitale.

Chaque personnage tour à tour narrateur, nous entraîne dans son histoire et sa transformation. Un ouvrage sincère, touchant, qui fait germer l’espoir dans le terreau de la souffrance.

seconde chance

 

Mon avis :

Si j’ai lu ce roman en une après-midi, tellement prise par l’histoire que j’en ai tout oublié autour de moi, je suis depuis plusieurs jours sur mon brouillon d’article à essayer de faire une chronique à la hauteur de mon ressenti à cette lecture. J’ai l’impression qu’aucun mot n’est assez fort pour exprimer le coup de cœur éprouvé !

Commençons par le début : la couverture. Si je n’ai pas complètement craqué pour elle, elle m’a intrigué. Des personnages dans des œufs, ce n’est quand même pas banal. Après la lecture, j’ai compris cette couverture qui correspond parfaitement à ce roman où les personnages « éclosent » sous nos yeux, bien protégés dans le nid qu’est « La Ferme ».

La mise en page est très soignée, je trouve magnifique les petites fleurs de fin de chapitres et le graphisme différent à chaque personnage (juste le nom pour ne pas que ce soit dérangeant à la lecture) en tête de chapitre (car l’auteur nous offre un roman où chacun a sa voix).

La quatrième de couverture annonce un roman comme je les aime, qui s’attache à la psychologie avec des personnages complexes. Je n’ai pas été déçue, loin de là. Iléana Métivier nous entraîne avec elle dans « La Ferme », nous apprenons à découvrir nos 7 protagonistes qui pourraient sembler clichés : nympho, sauveurs, tueur, racaille, etc. Mais c’est sans compter son talent pour nous faire découvrir ce qui se cache derrière les apparences, jusqu’à l’insoutenable. Comme lors de ma lecture, ma gorge se serre en rédigeant cette chronique, preuve s’il en fallait une que cette lecture m’a marquée. Malgré tout, la sensation la plus forte que je ressens est le soulagement, une sorte de bouffée qui m’envahit. Car si l’auteure n’a pas épargné ses personnages, c’est pour mieux les aider à se reconstruire. Et ses lecteurs par la même occasion. Même si aucun personnage ne me ressemble, j’ai trouvé de quoi m’identifier ou identifier mes proches dans presque chacun d’eux. Des petits bouts de personnalité, des petites blessures, des réactions. Et surtout, surtout, le fait que la seule personne qui doit nous aimer, nous pardonner, c’est nous-même.

Je ne veux pas vous en dire plus, Seconde Chance est un roman à lire, à offrir, pas à raconter car il est indescriptible.

Je remercie Iléana Métivier et Simplement pour ce service presse qui est un des mes plus gros coup de cœur !

coup de coeur

Publicités

2 réflexions sur “Seconde chance d’Iléana Métivier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s