MILA de Dominique Durand

Description (source Amazon) :

Ce matin du 5 mars 2015, j’émergeais d’une longue année de coma à l’hôpital Percy Clamart et prenais connaissance du diagnostic : l’accident avait provoqué une perte totale de ma mémoire.

Ce matin du 5 mars 2015, je serrais dans mes bras ma propre fille Camille en réalisant qu’elle n’était pour moi qu’une parfaite inconnue.

Pour me reconstruire, je devais reprendre une vie normale, suivre un traitement adapté, mais rien ne s’est passé comme prévu. Sans doute aurais-je dû me méfier ?

Comment aurais-je pu imaginer l’extraordinaire aventure que je venais de vivre des côtes australes jusqu’aux terres gelées du grand continent blanc ? Qui était celle qui m’attendait quelque part, cloîtrée dans une geôle, prisonnière de syndromes étonnants encore plus puissants que les miens.

De ma mémoire chancelante émergeait une seule certitude : je devais la retrouver pour connaître l’incroyable vérité, celle que les plus hautes instances internationales avaient tenté de dissimuler. Je disposais pour cela de très peu d’indices :

Juste quatre lettres qui dansaient jour et nuit dans ma tête, comme une musique entêtante…

Juste quatre lettres, d’une importance capitale pour ma survie :

M I L A

Un fascinant voyage dans les abysses de l’âme humaine
Un hymne à l’amour bouleversant
Une folle odyssée au sein des contrées les plus reculées

MILA

 

Mon avis :

Comme bien souvent, c’est la couverture qui m’a attiré. J’ai trouvé celle-ci très énigmatique. La femme paraît forte – endurcie par les épreuves – mais fragile en même temps, comme si elle pouvait s’envoler, se briser.

La quatrième de couverture nous annonce un mélange de genres et c’est bien ce que nous trouvons. Des policiers, des médecins, du fantastique, de l’amour, une quête et bien d’autres choses encore.

Moi qui ne suis pas une grande fan de fantastique, j’ai apprécié qu’ici tout soit bien expliqué et bien imbriqué dans l’histoire, dans notre monde réel. Grâce à cela, je n’ai jamais été perdue et je pense que ce roman s’adresse vraiment à tous, pas uniquement aux lecteurs de tel ou tel genres.

Chaque chapitre est précédé de quelques lignes, souvent de dialogues qui nous en apprend un peu plus sur l’intrigue ou les personnages en apportant une petite touche presque philosophique. C’est un détail que j’ai beaucoup aimé dans ma lecture.

L’écriture de Dominique Bernard est soignée, c’est le premier mot qui me vient à l’esprit. Le vocabulaire est riche mais accessible, le texte est fluide, c’est très agréable à lire.

L’histoire est à la première personne, c’est François qui nous conte son histoire. Ou plutôt celle de Mila, celle de leur rencontre, de leur destin mais aussi de leur histoire d’amour qui les pousse en avant. J’ai aimé être dans ses pensées, voir l’histoire se dérouler à travers ses yeux, voir l’évolution de Mila à travers lui. Je me suis beaucoup attachée à elle, femme complexe comme me le laissait entendre la couverture. J’ai parfois trouvé François trop réfléchi, pas assez impulsif (c’est une question de caractère et Mila compense très bien ^^).

Autre point positif : l’auteur nous fait voyager. L’île de France, la Bretagne ressourçante, mais aussi l’Antarctique mystérieuse, j’ai adoré découvrir cette terre hostile et c’est un réel point positif à ce roman.

Le seul bémol à mes yeux, c’est un rythme un poil lent. Je m’attendais à un page-turner, et si j’ai apprécié ma lecture (du reste, je n’ai rien à reprocher à l’auteur qui a fait de l’excellent travail), je n’avais pas cette envie frénétique de lire encore un chapitre puis un autre et promis juste un avant de me coucher. Ce qui ne veut pas dire que je ne retrouvais pas avec plaisir François & Mila le lendemain. J’avoue aimer quand ça va vite, qu’on est happé totalement. Encore une fois, je lis peu de fantastique et je pense qu’il fallait à l’auteur poser pas mal de choses « mine de rien ». Et c’est très personnel car j’ai lu d’autres chroniqueuses qui n’ont pas réussi à le lâcher 😉

Un mot pour finir : j’ai adoré la fin que je ne peux pas révéler mais elle m’a fait réfléchir, émettre des hypothèses.

En résumé, une lecture inclassable à découvrir quel que soit son style littéraire de prédilection.

Je remercie Dominique Durand ainsi que SimPlement pour ce service presse.

❤ ❤ ❤ ❤

Livre disponible sur Amazon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s