I#CONE# de François Berdeaux

Description (source Amazon) :

Tout commence par un simple clic. Un malheureux clic pour Idris qui traverse une mauvaise passe.
Et une autre vérité surgit derrière l’écran.
Qui croire ? Pourquoi croire ?
Bien malgré lui, Idris se retrouve propulsé, corps et âme, dans un jeu de pistes vieux de plusieurs milliers d’années.
Mais au pays des fake news, la vérité est-elle au bout du chemin ?

Nourri de mythes ancestraux et de nouvelles technologies, I#cone# se joue de notre époque et de ses codes, sème le doute et déboussole. Un page-turner au suspense saisissant !

Vous avez aimé Da Vinci Code ? Vous adorerez I#CONE# !

À propos du livre

Avec I#cone#, François Berdeaux s’empare d’un sujet d’actualité brulant, les fake news, et décode les théories du complot dans un premier roman addictif.
À l’origine de cet ouvrage, une simple conversation entre amis après la diffusion d’un documentaire remettant en cause des croyances établies sur les secrets de la grande pyramide de Khéops en Égypte : « Sur fond de théories conspirationnistes et d’intrigues, I#cone# dénonce les dérives d’internet où se mélangent le vrai et le faux, sans filtre ni vérification »

On en parle

« Icone, un ovni littéraire : je crois qu’il va vous plaire autant qu’à moi !.. Après avoir fini ma lecture je suis restée un peu scotchée, hébétée » bookowlic.fr/

« L’ensemble est d’un excellent niveau, dans un style vif, très agréable à lire, au service d’une histoire bien construite et vraiment addictive. Je ne le cache pas, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. » poljackleblog.blogspot.com

« J’ai dévoré ce livre ! J’ai passé mon week-end dessus et ça c’est déjà bon signe ! Généralement il vient toujours une petite forme de lassitude qui me fait changer d’activité dans la journée… Mais là, pas du tout ! L’écriture de l’auteur est riche, agréable à lire et extrêmement fluide. On ne s’ennuie pas, on apprend et on désapprend. … La fin m’a complètement retournée ! Je ne m’attendais pas à un dénouement pareil et les derniers chapitres m’ont énormément plu ! » thecheshirebook.blogspot.com

« Ce roman est réellement novateur, par sa forme particulière et un sujet sous-jacent brûlant qui restera gravée un moment dans mon esprit. Oui un sujet brûlant car malgré des recherches sur l’Histoire, ça reste quand même un sujet totalement d’actualité. » fildediane.wordpress.com

 

I cone

Mon avis :

Alléchée par les excellentes critiques dans la description, je n’ai que peu hésiter à lire ce livre.

Dès la première ligne, j’ai été déstabilisée. Pas de chapitre, de retrait. Non, ça commence comme ça, comme si j’étais en plein milieu d’un chapitre et que j’avais tourné la page. Sur la fin, des lettres manquent.
Puis d’un coup, le premier chapitre, avec même une image pour illustrer. C’est propre et carré. J’adore. Deux salles, deux ambiances.

Je me rends compte très rapidement que les chapitres sont longs, très longs. Trop pour moi qui n’aime pas interrompre ma lecture en dehors de ces coupures décidées par l’auteur. Cependant, j’aime la façon dont le personnage observe les gens, avec beaucoup de finesse. Je commence donc très mitigée. Interloquée par le début, enchantée par certains aspects de la plume de l’auteur. Ravie des images qui allègent la lecture et j’aime particulièrement leur graphisme, ce contour un peu effacé. Les captures d’écrans sont malheureusement peu lisibles sur Kindle et doivent être vraiment efficaces en version papier ou sur le site que je vous donne un peu plus loin.

Ce roman possède une grande force : il présente des arguments et des contre-arguments, ce qui est bien plus intéressant pour le lecteur. Mais c’est là également que le bât blesse. Je me suis souvent perdue dans toutes ces histoires, dans les visions de chacun. J’ai donc décrocher parfois, eu du mal à m’y remettre, à ne pas m’ennuyer. Et pourtant, quelles recherches, quelle énergie de la part de l’auteur je ressens. Il existe une version en ligne en accès libre (contre don libre) ici. La somme de travail me semble extraordinaire ! C’est juste bluffant. Déjà en version ebook, mais le site internet m’a mise sur le cul. Vraiment, ça vaut le détour et je vous invite à y faire un tour.

Mais – et ce n’est qu’un avis personnel – il manque un vrai travail éditorial derrière ce roman. Il faudrait simplifier parfois, supprimer un peu, rendre cohérent, corriger, peaufiner, guider l’auteur. Très honnêtement, j’ai rapidement eu envie d’abandonner. Par respect pour le travail de l’auteur, j’ai terminé ce partenariat. Parce que j’ai le sentiment qu’avec un bon éditeur, cet ouvrage pourrait faire effectivement concurrence au Da Vinci Code. Son potentiel est énorme. Le travail, l’intelligence de l’auteur. Ses personnages sont intéressants même si j’ai eu du mal à m’attacher à Idris. J’ai été plus intéressée par Emilie, dont le rôle dans cette histoire m’a plus intriguée.

J’ai beaucoup aimé la fin qui m’a surprise. Je me demandais comment François Berdeaux allait retomber sur ses pattes et il s’en sort très bien.

Je remercie NetGalley et Publishroom Factory pour cette étrange découverte.

❤ ❤

Disponible sur Amazon

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.