La vie compliquée de Léa Olivier – Tome 13 : New York de Catherine Girard-Audet

Description (source Amazon) :

Mon nom est Léa Olivier et j’ai 16 ans. Pour célébrer la fin de mon secondaire, mes parents m’ont (légèrement) aidée à convaincre mon frère Félix de me joindre à lui et son copain excentrique pour découvrir New York. Heureusement, mon amie Jeanne m’accompagne pour m’aider à pallier mes connaissances douteuses de l’anglais, mon sens de l’orientation digne de celui d’un poisson rouge et mes débats philosophiques incohérents avec Zack. Avec l’essor de la militante environnementale et de la Wonder Woman en moi, je sais que je rentrerai à Montréal transformée, bien que toujours aussi unilingue!

Mon nom est Félix Olivier et j’ai 18 ans. Pour célébrer mon entrée imminente à l’université, j’ai décidé de partir quatre jours entre garçons à New York avec mon meilleur ami Zack. Ça, c’était jusqu’à ce que ma petite sœur Léa vienne bousculer nos plans en s’invitant dans notre périple avec sa copine Jeanne. En plus des douaniers suspicieux et d’un chauffeur de bus excédé, je dois aussi gérer les goûts bizarroïdes de mon ami, les prises de conscience existentielles de ma sœur, le mystérieux garçon qui torture le cœur de sa best et les petits bobos des deux princesses royales! Une chose est certaine: l’aventure new-yorkaise des quatre irréductibles Québécois ne sombrera pas dans l’oubli!

Léa Olivier

Mon avis :

J’aime beaucoup les ouvrages parus chez Kennes et c’est avec un réel plaisir que j’ai commencé ce tome (le 13ème mais ce n’est pas gênant à la lecture si comme moi, vous découvrez Léa Olivier à New York 😉 ).

Nous suivons ici Léa et son frère Félix qui partent à l’aventure, sans parents, juste avec chacun un ami. Et pas n’importe où, à New York.

Félix et Léa sont frères et sœurs mais ne se ressemblent absolument pas. Là où Léa est maladroite, spontanée et gaffeuse, son frère est posé et réfléchi. C’est le grand frère sur qui l’on peut compter en toutes circonstances même s’il a tendance à faire la morale. Avec Léa, on est sûr de ne pas s’ennuyer.

Et c’est bien le cas ici, grâce à elle, j’ai eu de beaux fou-rires, notamment aux douanes. Quel épisode épique !

Quand on s’appelle Léa Olivier, rien n’est simple. Du reste, grâce (à cause…) d’elle, il faudra à nos quatre amis la moitié du roman pour enfin arriver à destination. Et Félix qui ne voulait pas d’elle au départ. On ne peut que le comprendre quand on apprend à connaître miss catastrophe ambulante ^^

Comme le suggère la description, nous alternons le récit entre le point de vue de Léa et celui de Félix et c’est un vrai plus, nous comprenons ainsi mieux les deux personnages principaux.

Je ne dirai rien sur la suite mais le livre est très sympathique, très dynamique et les personnages extrêmement différents les uns des autres, c’est ce qui rend également cette petite bande si attachante. Cette lecture m’a également donné envie de voyager, notamment dans la Grosse Pomme 🙂

Mon seul bémol serait pour les dialogues avec le nom du personnage qui parle suivi de « : » comme dans l’exemple ci-dessous (présentation plus théâtrale que romancée). Ça m’a coupée à plusieurs reprises dans ma lecture.
Screenshot 2020-03-07 at 17.44.42

Je remercie NetGalley et Kennes pour ce partenariat.

❤ ❤ ❤ ❤

Disponible sur Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.