L’Indé Panda n°10

Description (source Amazon) :

L’Indé Panda est un magazine numérique gratuit permettant la promotion d’auteurs indépendants et du monde de l’autoédition. Ce dixième numéro vous propose ainsi sept nouvelles rigoureusement sélectionnées par notre comité de lecture, suite à un appel à textes.
*
Le Kroc – Anthony Lamacchia (fantastique)
Crépuscule boréal – Claude Chervet (dystopie)
Passage – Sam Kolchak (dystopie)
La place est à prendre – Marie Hamel (historique)
Piersym – Meryma Haelstrome (fantasy)
Vue d’en haut – Ninou Cyrico (dystopie)
L’empire des ténèbres – Bertrand Peillard (contemporain)

IDP10

Mon avis :

Comme d’habitude, je vous invite à découvrir les interviews qui nous en apprennent plus sur la nouvelle et l’auteur. Elles sont désormais publiées mensuellement depuis le 1er novembre 2020. Je mettrai les liens à jour régulièrement mais je vous invite à suivre L’Indé Panda (tous les liens ici) 😉
Cette fois-ci, c’est Khalysta Farall qui signe la couverture de ce numéro. Une réussite qui donne envie de se pencher sur le contenu.

Mon avis en quelques mots sur chacune de ces sept nouvelles :

***

Le Kroc – Anthony Lamacchia (interview ici)

Une nouvelle parfaitement écrite qui mérite bien sa première place. Angoissante et très dure, je ne crois pas être assez forte pour la relire. Mais pour ce qu’elle m’a fait ressentir, elle mérite bien le coup de ❤
J’ai aussitôt acheté l’ouvrage promu par l’auteur, Edward Sakedos l’apprenti nécromant, classé jeunesse, c’est le seul que je me sens capable de lire de cet auteur qui fait plus dans le genre horrifique.

IDP logo

Crépuscule boréal – Claude Chervet (interview ici)

J’ai été totalement embarquée dans le monde futuriste que nous dépeint Claude Chervet dans un lieu bien particulier. Loin des mégapoles traditionnelles, il s’agit ici d’un huis clos sur un bateau de pêche. J’ai adoré l’imagination de l’autrice et eu un joli coup de ❤ pour ce texte. Je ne vais pas tarder à lire la nouvelle dont elle parle, Solo en duo.

IDP logo
Passage – Sam Kolchak (interview ici)

Une nouvelle qui interroge, servie par une plume fluide et agréable. La fin m’a réservé une jolie surprise. J’ai adoré ! Avec quelques détails supplémentaires sur le Lyon de 2050, je pense que j’aurais eu un coup de cœur.
Suite à mon avis posté quelque part (vive ma mémoire de poisson rouge) où je disais que j’étais très tentée par son ouvrage Homo pacificus, dont je trouve la couverture splendide, l’auteur me l’a gentiment offert ❤

IDP logo
La place est à prendre – Marie Hamel (interview ici)

Ce texte est très bien écrit et je l’ai beaucoup apprécié. Par contre, il me semble correspondre à l’histoire d’une personne réelle bien connue – et c’est justement le genre de récits que j’adore. Déjà parus dans L’Indé Panda dans ce style, je repense spontanément à Citius Altius Fortius de Bouffanges (dans le n°3) et à Permis de sauver d’Adriana Kritter (au sommaire du numéro 9). L’absence ici d’identification me gène cependant, j’ai l’impression d’une appropriation par l’autrice d’une histoire qui n’est pas la sienne et je n’arrive pas à distinguer la part imaginaire de la part historique. J’apprécie l’honnêteté de l’autrice à ce sujet dans l’interview et son court roman promu, Des femmes qui ont du chien, me fait de l’œil.

IDP logo
Piersym – Meryma Haelstrome (interview ici)

Une nouvelle que je serais bien en peine de résumer, dont l’écriture m’a parfois décontenancée. Malgré ça, je me suis laissée emporter par l’ensemble, malheureusement pas au point de craquer sur Le prix de la liberté. J’ai très envie de la découvrir sur un autre texte cependant 🙂

IDP logo
Vue d’en haut – Ninou Cyrico (interview ici)

J’ai adoré que pour une fois, le futur ne soit pas un champ de ruines, un peu d’optimisme fait du bien ! J’ai adoré les idées de l’autrice pour y parvenir, coup de ❤
L’ouvrage promu – Le Chant des Drows: Première Époque – est tentant mais malheureusement hors de ma bourse (c’est le problème des intégrales 🙂 ).

IDP logo
L’empire des ténèbres – Bertrand Peillard (interview ici)

Une nouvelle qui m’a enchantée du premier au dernier mot. J’ai absolument tout aimé. Un joli coup de ❤
Alors que je ne serais pas forcément allée d’un premier abord vers son roman, BIKINI GHOST: Lux in Tenebris, j’y réfléchis sérieusement.

****

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Encore un excellent numéro avec presque exclusivement de nouveaux auteurs ! Plein de découvertes pour moi même si l’absence de Khalysta Farrall au sommaire me peine un peu depuis quelques temps, je m’étais habituée à sa présence.

Ma PAL s’est – encore – agrandie, c’est une catastrophe 😀

coup de coeur

Disponible gratuitement sur Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.