Gwada Cops – Tome 1 : Gecko John Renmann

Description (source Amazon) :

Guadeloupe.
Ville de Pointe-à-Pitre.
Le jour se lève sur la place de la victoire, révélant un corps atrocement mutilé .
L’esquisse d’un mystérieux lézard tracé avec le propre sang de la victime s’exhibe sur les pavés du site.
Très vite, l’île est le théâtre de meurtres perpétrés par ce qui se révèle être une créature ayant l’aspect d’un chien monstrueux.
À chacune des tueries, l’horrible signature écarlate est omniprésente : un gecko dont on dit qu’il est de mauvaise augure.
Les inspecteurs Nicolas Rousseau et Marie Kancel se lancent dans une enquête où sorcellerie et croyances populaires vont se mêler.

 

Ce qu’en pensent les lecteurs

 » Je n’ai pas lâché ce « thriller magique » fort bien ficelé et fort bien écrit ! Quel plaisir de se faire balader comme ça, au sens propre et au sens figuré (…) « 

 » Le scenario est fouillé, l’enquête bien ficelée, les personnages hauts en couleur. La petite touche de surnaturelle pimente le tout. « 

 » Enquête policière, éléments surnaturels, personnages des deux policiers attachants, et surtout un apport culturel sur la Guadeloupe que j’ai trouvé passionnant (…) »

 » Une intrigue policière intéressante, dépaysante où rode un animal étrange, véloce et vorace. Les policiers ont un caractère bien trempé et seront vite mis à l’épreuve pour comprendre d’où viennent les massacres à répétition, auxquels on assiste en direct dans des séquences bien rythmées. Qui en est à l’origine ? Pourquoi ? Sans en dire trop, on découvre une légende guadeloupéenne surprenante, agrémentée d’expressions locales juste dosées. »

GECKO_KINDLE_NEW_Mai_2019

 

Mon avis :

 

Si je n’étais pas tombée sous le charme de la plume de John Renmann avec sa saga Les colonnes du temps, je serais passée à côté de ce roman. Pourquoi ? Car non seulement je sors de ma zone de confort, mais je rentre dans celle que je sais peu apprécier. Dès qu’une histoire touche au vaudou, mon intérêt fane. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en ai aucune idée. C’est la même chose avec le bayou.

Je ne vais pas maintenir le suspense : j’ai dévoré ce livre et je suis impatiente de découvrir la prochaine enquête de ce cycle Gwada Cops ! Oui, oui. Peut-être ai-je été ensorcelée ? Peut-être qu’à l’image de Nicolas, je change d’avis…

Comme moi, ce dernier est un peu hermétique aux croyances populaires. Notre différence tient en notre caractère. Là où je m’en fiche, lui en profite pour se moquer de ses collègues.

« Vous vivez vraiment tous au rythme de vos croyances, c’est un brin amusant, mais aussi quelque peu pathétique ! »

Collègues qui sont bien courageux de travailler avec lui, car inutile de le cacher : cet inspecteur n’est clairement pas un cadeau. Chacun le supporte différemment et j’ai adoré Marie & Grillon, dont les réactions sont très parlantes. J’ai du reste appris plein de dictons et d’expressions en créole antillais ! Depuis, je cherche à caser Sipòtè toutou an fòm, qui est mon préféré, j’attends juste qu’on me critique^^.

Les pensées et dialogues de Nicolas et Marie reflètent bien leurs personnalités. Ils sont savoureux et amènent une touche bienvenue d’humour au milieu de toute cette noirceur.

« Vous arrive-t-il de sourire, inspecteur ?
– Bien sûr, lorsque j’ai des aigreurs d’estomac.
– J’ai dit sourire, pas grimacer !
– pour moi, c’est kif-kif. »

Marie est du reste mon personnage préféré. Un petit bout de femme forte, qu’il ne faut pas contrarier (mais sans jamais verser dans l’excès, le passage ci-dessous était mérité !)

Alors qu’allongé sur le flanc, le malheureux bonhomme se tord de douleur, Marie en profite pour lui refaire son éducation.

Concernant la construction, ça commence très fort ! Les premières pages donnent le ton : Guadeloupe, adrénaline, hémoglobine. Les chapitres sont dynamiques et incitent à continuer. L’intrigue est bien amenée et pousse à s’interroger. Oui, il y a de la sorcellerie, mais quand même, il y a des morts. Qui peut bien être le coupable ? Qui contrôle « la bête » ? Quelle est la part de sorcellerie et la part de manipulation ? Entre deux frissons (je suis une chochotte, j’assume, surtout que certaines scènes sont très impactantes, sans toutefois tomber dans l’horreur pure), je cherche des indices dans tout, j’émets des suppositions, je me trompe, change mon fusil d’épaule. J’adore ! J’admire beaucoup le travail de l’auteur sur le scénario.

Rousseau saluerait presque le génie de ces stratèges diaboliques.

En résumé, une enquête bien ficelée, sans temps mort, un duo de choc, de la sorcellerie et une plongée en Guadeloupe rendent cette lecture addictive. Je rajoute aussi que je trouvais déjà la couverture belle, mais encore plus maintenant : elle est parfaitement adaptée au livre et à son ambiance.

Merci John pour cette lecture surprenante.

Bonus thread Twitter sur le vif de ma lecture : juste ici.

❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Disponible sur Amazon

3 réflexions sur “Gwada Cops – Tome 1 : Gecko John Renmann

  1. Ce retour sur GECKO de Nisa et ses nombreux commentaires où, au delà d’apporter son avis sur sa lecture, elle avoue vouloir en découvrir davantage sur mon île, me font plaisir pour deux raisons:
    1 – La série Gwada Cops est d’abord un voyage en Guadeloupe,
    2 – Certains parmi mes « compatriotes », m’ont reproché de ne pas mettre en avant les « soucis » qu’ils rencontrent et vus le partage de lecture de Nisa sur son compte Twitter, il est clair que ceux-là n’ont clairement pas lu ma série…
    Alors merci à toi, Nisa, métropolitaine qui, une fois ta lecture terminée t’es empréssée d’aller taper  » Admiral T », « La Guadeloupéeene version Tanya Saint-Val », « Malavoi » et bien d’autres termes sur Google.
    Merci à toi d’avoir reconnu ne rien connaître (ou si peu) de la Guadeloupe avant cette lecture.
    Merci à toi d’avoir adopté certains proverbes créoles que tu ne manqueras pas de ressortir (avec l’accent j’espère).
    Et enfin merci à toi de compter parmi mes lectrices !

    John

    Aimé par 1 personne

  2. A reblogué ceci sur JOHN RENMANNet a ajouté:
    Ce retour sur GECKO de Nisa et ses nombreux commentaires où, au delà d’apporter son avis sur sa lecture, elle avoue vouloir en découvrir davantage sur mon île, me font plaisir pour deux raisons:
    1 – La série Gwada Cops est d’abord un voyage en Guadeloupe,
    2 – Certains parmi mes « compatriotes », m’ont reproché de ne pas mettre en avant les « soucis » qu’ils rencontrent et vus le partage de lecture de Nisa sur son compte Twitter, il est clair que ceux-là n’ont clairement pas lu ma série…
    Alors merci à toi, Nisa, métropolitaine qui, une fois ta lecture terminée t’es empréssée d’aller taper  » Admiral T », « La Guadeloupéeene version Tanya Saint-Val », « Malavoi » et bien d’autres termes sur Google.
    Merci à toi d’avoir reconnu ne rien connaître (ou si peu) de la Guadeloupe avant cette lecture.
    Merci à toi d’avoir adopté certains proverbes créoles que tu ne manqueras pas de ressortir (avec l’accent j’espère).
    Et enfin merci à toi de compter parmi mes lectrices !

    John

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.