L’Indé Panda n°11

Description (source Amazon) :

5 ans ! 5 ans déjà que nous vous faisons découvrir de nouvelles plumes indépendantes.

Pour ce onzième numéro, notre comité de lecture a sélectionné dix nouvelles très différentes. Quels que soient vos goûts, vous serez comblés.

Si vous êtes un fidèle de L’Indé Panda, vous reconnaîtrez certains noms. D’autres paraissent pour la première fois et c’est un réel plaisir de constater l’engouement constant que suscite notre magazine.

Dans tous les cas, vous passerez un excellent moment en notre compagnie. Le seul risque ? En vouloir plus ! Ça tombe bien, chaque auteur vous présente l’un de ses textes à l’issue de sa nouvelle.

Sommaire :

Gynécée Adélie – Meryma Haelströme
Putain de cafetière – Valéry Bonneau
Le syndrome des abysses – Catherine Lamour
Petite femme – Élisabeth Barthélémy
Apprivoiser le Temps – Bastien Pantalé
Dormir seul – Marie Meyel
Carolina – G. E. Froideval
Un diamant à l’état pur – Cindy Costes
Le futur Goncourt – Benoît Toccacieli
Halloween – Pascale Noger

Couverture

Mon avis :

Comme d’habitude, je vous invite à découvrir les interviews qui nous en apprennent plus sur la nouvelle et l’auteur. Elles sont publiées mensuellement. Je vous invite à suivre L’Indé Panda (tous les liens ici) pour ne pas les rater 😉
C’est encore Khalysta Farall qui signe la couverture de ce numéro et elle est juste amazing !

Mon avis global est excellent. Chaque fois, je renoue avec plaisir avec des auteurs déjà lus, tandis que j’en découvre de nouveaux avec délectation. Les histoires sont toutes différentes et méritent toutes le détour.

En raison de ma fatigue à cause de ma santé, je vais me contenter de dire quelques mots individuels sur mes six préférées :

Gynécée Adélie – Meryma Haelströme

J’avais découvert l’autrice dans le précédent opus de L’Indé Panda, et si j’avais apprécié l’histoire, ça n’avait pas été au point de craquer sur son ouvrage promu. Là, j’ai été totalement convaincue ! Il y a une petite ambiance à La Servante écarlate dans ce texte. Mais là où je n’ai pas été capable de finir le roman de Margaret Atwood à cause de la lenteur de l’action, cette nouvelle m’a complètement emballée ! Le format n’autorise pas de longueurs. Une belle réussite. Qui m’a convaincue de lire Esprit de  meute (Eh oui ! Comme je fais partie du comité de lecture, j’avais déjà lu cette nouvelle à la sortie de ce roman qui n’est absolument pas le texte promu par Meryma !)

IDP logo

Putain de cafetière – Valéry Bonneau

Gros coup de cœur pour ce texte bourré d’humour dans ce texte. Et en fond, un sujet plus sérieux, sur les angoisses, notre incapacité à faire face et s’en rendre compte. Tout est parfaitement réussi et maîtrisé dans cette nouvelle. Ce qui ne m’étonne pas, j’avais déjà eu l’occasion de découvrir la plume de l’auteur dans d’autres numéros. J’avais même eu un coup de cœur dans L’Indé Panda 6 avec La dernière danse. Il est fort possible que je demande son recueil promu : Dans la foule au papa Noël !

IDP logo
Le Syndrome des abysses – Catherine Lamour

Quelle imagination ! J’ai adoré cet univers et les idées de l’auteur. Je n’en dis pas plus : lisez cette nouvelle coup de ❤

IDP logo
Petite Femme – Elisabeth Bathélémy

Quelle horreur ! C’est glaçant. Court et efficace.
J’adore le titre de son roman promu : Sang Affinités, et moi qui ne suis ni branchée glauque ni scènes de sexe, il est possible que je le mette également sur ma liste au père Noël tellement l’autrice m’a convaincue par sa plume percutante.

IDP logo
Dormir seul – Marie Meyel

Une claque, tout est maîtrisé. J’ai adoré ! Le sujet est extrêmement difficile, cruel même, mais parfaitement traité.
Son roman Je n’ai pas d’attirance pour toi rejoint également ma Wishlist.

IDP logo
Le futur Goncourt – Benoît Toccacieli

Le personnage de cette nouvelle est tellement imbuvable qu’il est impossible de l’aimer. Il y en a d’autres dans ce magazine, mais c’étaient des monstres. Là c’est juste un pauvre type totalement pédant.
Le futur qu’il s’invente s’imbrique bien dans le récit et amène du dynamisme.
Une mention particulière pour le mot de l’auteur, court & atypique, mais qui fait mouche.

Photo de groupe des teasings de ce numéro :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

coup de coeur

Disponible gratuitement sur Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.