C’est la pluie qui fait grandir les fleurs de Marjorie Levasseur

Quatrième de couverture :

Rien ne pourrait venir perturber l’existence de Balthazar Leroy, plus connu dans le milieu des pro-gamers sous le pseudonyme du Roi Taz, pas même la récente défaite de son équipe lors d’un tournoi d’e-sport. Du moins, c’est ce dont il est persuadé jusqu’à ce qu’il reçoive une lettre, qui va remettre en cause son quotidien et faire la lumière sur une partie de son passé.

Dans son courrier, Li-Na, son ex-petite amie, lui révèle les raisons pour lesquelles elle l’a quitté quinze ans auparavant. Le choc est d’autant plus rude qu’il apprend que cette dernière est décédée et qu’il est le père d’une adolescente de quatorze ans.

Pour ce trentenaire à qui tout réussit, qui n’a eu qu’à se préoccuper de lui-même durant les quinze dernières années, l’idée d’être père est un énorme bouleversement. Entre ses doutes sur sa capacité à assumer ce rôle et son désir de ne rien changer à sa vie, saura-t-il prendre les bonnes décisions ?

Marjorie

Mon avis :

Dès que j’ai reçu mon livre (offert et dédicacé par l’autrice qui plus est !), j’ai suspendu ma lecture en cours, j’ai reporté tout ce qui n’était pas urgent car je n’avais qu’une priorité : plonger dans l’histoire de Taz, Serena, Li-Na…

Je suis une grande fan de Marjorie depuis ses débuts, alors je sais déjà en commençant que je vais adorer.
Tout est toujours parfait pour moi avec des personnages qui prennent vie, auxquels je m’attache, qui sont entiers et de l’émotion cachée derrière chaque mot (oui, j’ai encore gloussé au milieu de mes larmes). J’ai la sensation que la plume de l’autrice a un accès direct à mon cœur ❤

Ce nouveau roman ne fait pas exception à la règle. J’avais l’impression d’être près des personnages tant ils sont tangibles. Avec des aspérités, qui font ce qu’ils sont. Là où en un exposé succinct de la situation, on pourrait juger, Marjorie va plus loin. Elle décortique le comportement humain, nous montre que rien n’est jamais simple. Que la vie n’est ni noire ni blanche, mais composée de palettes. Qu’on fait tous des erreurs, c’est normal ! Personne n’est parfait. Vous pensez que c’est un co**** ? Qu’elle a outrepassé de ses droits ? Mais connaissez-vous leur vie ? Finalement, leurs attitudes, leurs maladresses, leurs doutes, leurs choix, ne sont-ils pas légitimes ? « Si j’étais à leur place, qu’aurais-je fait ? » est une question récurrente quand je lis les textes de Marjorie et grâce à elle, j’appréhende mieux certaines situations, j’ouvre toujours un peu plus mon esprit, pleine d’empathie.

Je crois que je pourrais parler de ce roman pendant des heures. Je suis touchée par tout ce qu’il aborde : le libre arbitre, les liens familiaux (la paternité a une grande place, mais aussi la fratrie et en tant que fille unique, j’adore ça !), le doute, les responsabilités, le deuil, le poids des mensonges…

Merci Marjorie. Pour ce cadeau, ce texte qui traite magistralement d’un sujet important. Mais aussi pour m’avoir permis pendant quelques heures de faire partie du clan Leroy, j’entendais les rires, les divergences d’opinions, je sentais la chaleur d’une famille aimante et présente. C’est pile ce dont j’avais besoin. Encore une fois, je referme un de tes livres plus apaisée et je n’attends qu’une chose : le suivant.

Bonus thread Twitter sur le vif de ma lecture : juste ici

Citations :

« Mais je n’écris pas cette lettre pour pleurer sur mon sort, elle n’a pour unique vocation que de te donner des explications… et te demander pardon. »

« C’était une véritable bombe dans sa vie, non… un cataclysme ! »

« Des tonnes d’images me reviennent en mémoire, des instants vécus depuis sa naissance, et je peux désormais les interpréter d’une façon différente. Et j’ai beau faire, cela me fend le cœur. »

« Décidément, cette paternité imprévue allait chambouler beaucoup de choses dans son quotidien, jusqu’à son apparence physique. »

« Aucune solution ne lui paraissait satisfaisante et pour cause… Dans un cas comme dans l’autre, il était perdant. »

coup de coeur

Disponible sur Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.